Vulnerability to Adverse Working Conditions in EU-15 Countries: Empirical Evidence over two Decades - Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action Access content directly
Journal Articles Revue d'économie politique Year : 2022

Vulnerability to Adverse Working Conditions in EU-15 Countries: Empirical Evidence over two Decades

Analyse empirique de la vulnérabilité des travailleurs européens face aux conditions de travail dégradées

Abstract

Workforce vulnerability has recently come to the forefront in European policy debate as countries searched for the potential engine of inclusive growth with an aim of protecting workers against adverse working conditions. This paper presents a methodology to measure vulnerability at the workplace relying on a definition of vulnerable workers as carrying the burden of working under the threat of adverse physical and psychosocial working conditions. Vulnerability is thus a forward-looking concept that allows the identification of workers who are the most exposed to work resource deprivations and more generally to ill-being at the workplace. Using a pseudo-panel derived from repeated cross-sectional data, second-order moments can be used to identify and estimate the variance of shocks on working conditions and, therefore, the probability of being exposed to adverse working conditions in the future. Estimates from the last editions of the European Working Conditions Survey (EWCS) provide a vulnerability measure both at the cohort level and at the aggregate one, allowing comparisons across European countries.
Conformément aux objectifs européens d’une croissance et d’un marché du travail plus inclusifs, la question de la vulnérabilité des travailleurs occupe un pan essentiel de la politique économique et sociale européenne. Ce travail s’insère ainsi dans une réflexion visant à définir et à mesurer les différentes formes de vulnérabilité qui peuvent survenir et se développer dans le travail en Europe. Nous proposons un cadre conceptuel et méthodologique où la vulnérabilité est définie comme le degré d’exposition des travailleurs à des risques cumulés sur le lieu de travail, ayant des effets néfastes pour le bien-être et la santé. À cette fin, un indicateur de conditions de travail défavorables est proposé : il agrège des facteurs relatifs aussi bien à l’environnement – qu’il soit physique ou social – qu’au contenu et à l’organisation du travail (forte intensité du travail, faible complexité, horaires atypiques). Cet indicateur synthétique est ensuite utilisé pour calculer la probabilité pour un travailleur d’être exposé à une dégradation de ses conditions de travail. C’est cette probabilité qui mesure la vulnérabilité aux conditions de travail dégradées. Notre mesure est construite à partir des données provenant des cinq dernières éditions de l’enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS). S’appuyant sur les techniques d’estimation en pseudo-panel, nos résultats montrent de grandes disparités de la vulnérabilité des travailleurs occupés au sein des quinze pays fondateurs de l’Union européenne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Preprint_REP_February.pdf (1.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03844470 , version 1 (30-01-2023)

Identifiers

Cite

Nathalie Greenan, Majda Seghir. Vulnerability to Adverse Working Conditions in EU-15 Countries: Empirical Evidence over two Decades. Revue d'économie politique, 2022, 132 (5), pp.751-791. ⟨10.3917/redp.325.0751⟩. ⟨hal-03844470⟩
43 View
38 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More