La souffrance au travail : révélateur des transformations de la société française - Cnam - Conservatoire national des arts et métiers Access content directly
Journal Articles Modern and Contemporary France Year : 2018

La souffrance au travail : révélateur des transformations de la société française

Abstract

This article will attempt to recount the history of the emergence of this theme of ‘la souffrance au travail’, highlighting its role in laying bare transformations and fault lines in French society today. The article will explain this role by providing a detailed description of the ‘managerialist turn’ and the new methods of management that characterise it. It will show how such methods transform relationships between employees, eroding links of cooperation, solidarity, and collaborative life. These corrosive effects seem to confirm the hypothesis of the ‘centrality of work’ in the formation of the polity and of citizens. The article will examine the controversies sparked by this hypothesis of ‘the centrality of work’, detailing the hostilities it has provoked, as much amongst the trades unions as amongst academics, before emphasising the role played by artists, filmmakers, writers, legal experts, and journalists who have managed to put work at the centre of public debates in France. By way of conclusion, the article will try to explain why this has proved to be the case in France more than elsewhere.
Cet article tente de retracer l’histoire de l’émergence de cette thématique de la souffrance au travail, en soulignant à quel point elle est devenue un révélateur des transformations, voire des dysfonctionnements de la société française de nos jours. L’article examinera ce rôle de révélateur en fournissant une description précise du « tournant gestionnaire » et des nouvelles méthodes de management qui le caractérisent, soulignant à quel point celles-ci transforment les relations entre salariés en déstructurant les liens de coopération, de solidarité et de vivre ensemble. Ces phénomènes de déstructuration semblent confirmer la thèse de la « centralité politique du travail » dans la formation de la cité et des citoyens. L’article explicitera les polémiques suscitées par cette thèse de la « centralité du travail », détaillant les hostilités qu’elle a provoquées, aussi bien dans la communauté scientifique que dans les syndicats, avant de souligner le rôle joué par artistes, cinéastes, écrivains, juristes, et journalistes, qui ont réussi à mettre cette thématique au centre du débat public en France. En guise de conclusion, l’article tentera d’expliquer pourquoi ceci est le cas, en France plus qu’ailleurs.
No file

Dates and versions

hal-04037058 , version 1 (20-03-2023)

Licence

Copyright

Identifiers

Cite

Christophe Dejours, Antoine Duarte. La souffrance au travail : révélateur des transformations de la société française. Modern and Contemporary France, 2018, 26 (3), pp.233-244. ⟨10.1080/09639489.2018.1445707⟩. ⟨hal-04037058⟩
27 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More