Réorganisations, efficacité et santé au travail : une intervention au sein d’un bloc opératoire de neurochirurgie - Cnam - Conservatoire national des arts et métiers Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Réorganisations, efficacité et santé au travail : une intervention au sein d’un bloc opératoire de neurochirurgie

Abstract

Cette contribution interroge un continuum peu visible et trop peu exploré dans les organisations aujourd’hui, celui que constitue une concaténation des efficacités : l’efficacité gestionnaire prenant pour objet et tentant d’agir sur l’efficacité organisationnelle, et dans leur suite l’adéquation ou non des deux premières à une efficacité opérationnelle des professionnels concernés. Nous chercherons à montrer comment une intervention au sein d’un bloc opératoire de neurochirurgie, commanditée au motif d’une nécessité de rétablir un « dialogue interprofessionnel au sein du bloc », a permis de mettre au jour les origines organisationnelles et gestionnaires des impasses du travail des différents professionnels du bloc, et avec elles, la dégradation des relations de travail, de l’efficacité et de la santé des professionnels concernés. La situation rencontrée dans cette intervention constitue un exemple type de ce qu’on appelle aujourd’hui les RPS, et présentait ainsi l’ensemble des « symptômes » associés : conflits de personnes, usages du droit de retrait, dénonciations de « fautes » ou de « harcèlement », petit absentéisme, longues maladies, alertes pour « danger grave et imminent », démissions, violences, …. Nous avons travaillé avec les chirurgiens et les infirmières volontaires, à l’analyse de leur activité, selon les principes méthodologiques de la clinique de l’activité (Clot, 2008). Notre analyse a permis de mettre en évidence l’origine des difficultés rencontrées dans les réorganisations successives de l’hôpital, ainsi que dans la réorganisation alors en cours. Le cadre général de cette dernière est celui qui vise l’optimisation et la rationalisation des coûts et des fonctionnements (T2A, …) : mutualisation des blocs, du brancardage, du matériel. L’analyse de l’activité menée mettra en évidence une distinction majeure : l’efficacité organisationnelle n’est pas l’efficacité opérationnelle. Le travail est ici « la part oubliée des restructurations hospitalières » (Raveyre et Ughetto ; 2003). Pour atteindre les buts fixés par l’organisation du travail, les professionnels doivent déployer un travail collectif de réorganisation du travail pour l’ajuster aux situations de travail et à leurs évolutions. L’activité est réalisée au prix de nombreux empêchements très coûteux psychologiquement car ils privent les professionnels du sentiment de bien faire et de se reconnaître dans ce qu’ils font. Notre analyse nous a menés à conclure que les conflits interpersonnels récurrents et opiniâtres dans le bloc devaient être entendus comme des dérèglements des gestes professionnels, du fait des impasses rencontrées par les collectifs pour réorganiser, et ainsi rendre possible, leur travail individuel et collectif.
No file

Dates and versions

hal-04089654 , version 1 (05-05-2023)

Identifiers

Cite

Katia Kostulski. Réorganisations, efficacité et santé au travail : une intervention au sein d’un bloc opératoire de neurochirurgie. 35ème congrès de médecine et santé au travail (CMST), Jun 2018, Marseille, France. pp.272-273, ⟨10.1016/j.admp.2018.03.134⟩. ⟨hal-04089654⟩
26 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More